J’ai failli tout arrêter …

Quand papa nous a quitté l'année dernière, le 27 décembre 2019, d'un seul coup je n'ai plus trouvé aucun sens à ce que je faisais.

Quand papa nous a quitté il y a 2 ans, le 27 décembre, d'un seul coup, je n'ai plus trouvé aucun sens à ce que je faisais.

Pourquoi avoir fait des formations aux Philippines afin de ressentir les énergies, le mal-être, les symptômes des personnes ?

Pourquoi j'accompagne des milliers de personnes depuis des années pour les accompagner dans leur guérison émotionnelle ?

 

Si vous voulez en savoir plus : rendez vous sur nathaliebalace.coach

Pourquoi je n'avais pas vu que papa n'allait pas bien, pourquoi je n'ai pas ressenti qu'il préparait une crise cardiaque foudroyante ?

Je m'en voulais tellement… Surtout que j'avais reçu le message quelques mois plus tôt, que je serai en deuil à Noël, mais j'ai balayé cette voix en la prévenant " ne touchez pas à mes parents, je ne suis pas prête. "

Après les obsèques, le 2 janvier, je n'ai plus eu le goût de recevoir personne, j'ai annulé tous mes rendez-vous, je voulais annuler toutes mes formations en cours et je restais prostrée dans le canapé à regarder dehors pendant plusieurs jours.

Jusqu'au jour où j'ai entendu ma fille de 7 ans demander à mon mari

"Papa quand est-ce que maman arrêtera d'être triste à cause de la mort de papy ?"

D'un seul coup, j'ai réalisé qu'en choisissant de rester dans ma tristesse, je faisais du mal au gens que j'aime le plus, mon mari et mes filles.

Et parce qu'ils m'aiment, ils acceptaient en silence.

Je me suis dit que je n'avais pas le droit de les blesser davantage parce qu'eux-mêmes souffraient de l'absence de papa.

J'ai réalisé combien je les aime et qu'ils sont tout pour moi, j'ai décidé de les prioriser par rapport à mes clients. Même si j'adore mes clients, j'adore les voir aller mieux et reprendre leur vie en main.

Je me suis fait la promesse de continuer à travailler, mais différemment.

L'année dernière, débordée par le nombre de consultations, j'ai fait faire les devoirs à mes filles deux fois dans l'année.

Cette année, je leur fais faire les devoirs 3 à 4 fois par semaine ! J'aime davantage ce que je fais parce que je ne travaille qu'avec des personnes motivées à s'en sortir, qui font tout ce que je leur demande et qui obtiennent des résultats fantastiques.

Je sais papa, que de là-haut, tu m'as donné la force, et l'envie de vivre la vie dont je rêvais et je t'en remercie de tout mon cœur, je t'aime.

Je remercie aussi Yves mon mari, Clara et Maëlle mes deux filles pour la force qui vous m'insufflez chaque jour.

Je remercie maman qui a eu un tel courage dans cette épreuve, qui n'a jamais baissé les bras, qui a choisi la vie plutôt que de vivre dans l'ombre de papa malgré sa souffrance immense.

En sachant qu'elle le rejoindrait quand ce sera son tour.

Personne ici papa ne t'oublie, nous savons tous que nous te reverrons quand ce sera le moment pour nous.

Nous avons choisi de vivre ton absence dans la joie et l'amour et cela nous apporte une puissance douce et tranquille.

Encore une fois, c'est dans les épreuves que l'on apprend le plus, j'ai appris à faire les bons choix pour une vie meilleure.

Merci à mes parents

Et vous quelles sont les épreuves qui vous ont fait grandir ?

 

Participer à un séminaire

Tu souhaites te débarrasser des souffrances qui te pèsent et devenir enfin acteur de ta vie.

Start typing and press Enter to search